Adopter un policier

Jean Priest, vice-président des relations publiques au sein de l’équipe de la région MN NE, écrit : « Au milieu du chaos et de l’incertitude, j’ai un bon rapport. Les bons citoyens de Minneapolis ont voté pour continuer à financer la police. J’étais tellement reconnaissante, j’ai pleuré. C’est à Minneapolis que tous les ennuis ont commencé l’année dernière. Quelle réponse à la prière ! »

Il y a plusieurs années, Jean a eu la vision d’adopter un policier pour prier pour les forces de l’ordre locales. Elle a emmené des biscuits au service de police dans l’espoir de commencer une relation. Maintenant, non seulement l’équipe régionale est impliquée, mais son église locale l’est aussi. Le groupe est allé au-delà de la prière pour les forces de l’ordre locales pour leur donner le déjeuner plusieurs fois par an.

Lors du dernier déjeuner, Jean a déclaré : « Nous sommes allés à Superior, WN Police Department pour servir le déjeuner.

Personnellement, je voulais un mot prophétique pour les officiers et le personnel; cependant, personne n’est venu me voir avec des paroles prophétiques. J’étais un peu déçu. Puis j’ai réalisé que NOUS étions la parole prophétique pour tout le département ! »

Ce mois-ci, Shelly Breitzmann, vice-présidente du développement financier du phare communautaire de Duluth, a fait une soupe à base de bœuf et de bouillon parce que l’un des agents ne mangeait pas de légumes. Jean a dit : « Je ne sais toujours pas comment elle a fait ! »

Alors qu’ils parlaient avec les officiers, ils prévoient de prier dans une zone troublée mentionnée. Ils ont également donné au chef plusieurs Bibles à donner lors des cérémonies d’intronisation des nouveaux officiers. Les membres de l’église de Jean ont donné de l’argent leur permettant de continuer à donner des Bibles aux officiers.

Jean a dit : « Quel ministère tout cela est devenu. Je ne pensais pas que ce serait aussi incroyable quand j’ai juste pris des biscuits dans le service de police il y a quelques années. Ma tête tourne en ce moment. J’appelle toujours cela « Opération Bear Meat » parce que mon père avait l’habitude de dire que plus on mâchait de viande d’ours, plus elle devenait grosse dans sa bouche. Voilà qui résume à peu près tout.

Quand nous sortons dans la foi, Dieu ouvre le chemin devant nous. Qu’a-t-il appelé votre groupe Aglow à faire dans votre communauté ?